Lettre ouverte à Monsieur Nicolas HULOT

Monsieur le Ministre,

Le 6 juillet, vous avez tenu une conférence de presse afin de présenter le plan climat qui dessine la stratégie de la France pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, et traduire en actes la volonté du Président de la République de défendre l’accord de Paris. Parmi les mesures présentées, vous avez émis la volonté d’éradiquer dans les dix ans à venir les « passoires thermiques » que constituent les bâtiments mal isolés en France.

En tant qu’industriel, Président-Fondateur de l’entreprise française RIOU Glass, une ETI indépendante et responsable spécialisée dans la fabrication et la transformation du verre plat, je tiens à saluer cette initiative et vous apporter mon soutien dans votre démarche de sauvegarde de notre planète.

Comme vous le savez, le secteur du bâtiment résidentiel et tertiaire est responsable de 24% des émissions de CO2 et représente à lui seul plus de 45% des consommations énergétiques en France, faisant de lui le 1er poste de consommation loin devant les secteurs du transport, de l’industrie et de l’agriculture. Une isolation efficace de nos bâtiments représente donc un enjeu majeur. La filière du verre en est un levier incontournable.

L’étude récente réalisée par la FFB Pôle Fenêtre – l’union des organisations professionnelles représentative de la filière menuiseries extérieures (FFB Union des Métalliers, Union des Métiers du Bois FFB, FFPV, SNFPSA, SNFA et UFME) – le montre : le seul remplacement de fenêtres équipées de vitrages adaptés et performants permet de réduire jusqu’à 27% les besoins en chauffage des français. Aussi, passer toutes les fenêtres existantes en France en classe « A » selon l’étiquetage énergétique de la profession permettrait d’économiser 44,7 milliards de kWh par an, soit l’équivalent de deux centrales nucléaires.

Monsieur le Ministre, comme vous l’aurez compris, je vous demande de soutenir la filière française du verre et de la menuiserie extérieure en intègrant dans le plan climat des mesures simples et efficaces favorisant sa pérennité, son développement, et permettant à chacun de nos concitoyens d’avoir accès aux vitrages et aux fenêtres les plus performants, pour leur confort et leur santé.  

Pour cela, il est primordial de :

  • Favoriser le « made in France ». La paroi vitrée est une filière d’excellence qui représente à elle seule des milliers d’emplois directs et indirects en France. Toutes les compétences y sont présentes : de la fabrication de vitrages à hautes performances énergétiques jusqu’à la fenêtre, en passant par la conception technique et la mise en œuvre dans les règles de l’art des grandes façades vitrées. Pour autant, des projets aussi prestigieux que symboliques continuent d’échapper à toute notre filière, et sont confiés par nos majors françaises de la construction à des entreprises étrangères, en dépit de tout bon sens écologique et éthique. Ces entreprises, en quête de prix toujours plus bas, n’hésitent pas non plus à acheter des menuiseries toutes vitrées hors de nos frontières. Il ne s’agit pas uniquement de perte de chiffres d’affaires, mais bel et bien de valeur, de technicité, et d’emplois purement détruits dans notre pays. Le gouvernement doit se saisir de ce dossier, combattre ces pratiques, et faire entrer l’ensemble de la filière française de la construction dans un cercle vertueux.
  • Poursuivre le dispositif CITE. Il permet de faire bénéficier à tout contribuable d’un taux unique de crédit d’impôt de 30% dans le cadre de ses travaux de rénovation. Ce dispositif est un levier très efficace puisqu’il incite les français à remplacer leurs fenêtres par des produits plus performants qui permettent d’améliorer le bilan énergétique des bâtiments, l’objectif que vous vous êtes fixé dans le cadre du plan climat. Vous devez le maintenir et continuer à le promouvoir.
  • Miser sur les technologies d’avenir. Le vitrage chauffant en est une et s’annonce, en prévision de la RT 2020, comme une véritable alternative aux solutions de chauffage traditionnelles. Non seulement il permet de faire d’importantes économies d’énergie, de supprimer les ponts thermiques, mais sa technologie par rayonnement supprime les déplacements de poussière et il est conseillé par de nombreux spécialistes médicaux pour lutter contre les douleurs articulaires. Des mesures incitatives visant à démocratiser cette technologie doivent être prises. Le vitrage chauffant, c’est l’avenir : il est synonyme d’économie, de confort, et c’est une solution de chauffage reconnue comme étant meilleure pour la santé des français. 

Convaincu que vous comprendrez les motivations de ma démarche et l’enjeu qui se joue pour les futures générations, je me tiens à votre entière disposition pour travailler à vos côtés, et vous invite à ce titre à venir sur notre site historique de transformation du verre RIOU Glass VIP, situé dans l’Eure, sur la commune de Boulleville.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma plus haute considération.